MASTER SCIENCE POLITIQUE

Vous êtes ici :

MASTER SCIENCE POLITIQUE

Composante

Contacts

Lieu(x) de la formation

  • Montpellier

Site du diplôme

http://science-politique.edu.umontpellier.fr/

Plus d'infos

Public concerné

  • Formation continue
  • Formation initiale

Résumé de la formation

  • Type de diplôme: Master
  • Domaine: Droit, Economie, Gestion

Présentation

La mention de science politique s’inscrit dans le prolongement des trois années de Licence de science politique. Elle est  prioritairement adressée à des étudiants issus de cette formation ainsi qu’aux étudiants issus de parcours de science politique d’autres Universités françaises et étrangères. Elle prévoit aussi une entrée par équivalence pour des étudiants méritants issus d’autres filières, en particulier de sciences sociales. Une commission des équivalences réunissant le directeur du Département de science politique et les responsables pédagogiques de la Licence 3 et du Master 1 se réunit 2 fois entre le printemps et la rentrée universitaire pour étudier les 400 dossiers reçus en moyenne chaque année.

Objectifs

L’objectif de la mention est de constituer une base solide permettant l’acquisition de compétences scientifiques et professionnelles. Dès la première année du Master les  enseignements ont été pensés pour préparer les étudiants aux quatre spécialités du master et pour rendre plus lisible l’offre de formation des spécialités. Cette dimension sera encore plus accentuée dans le projet du prochain quinquennal, puisque conformément aux objectifs que s’était fixé le Département de science politique, un parcours complet de Licence de Science politique a été ouvert en 2012 qui précède désormais le Master.

Savoir-faire et compétences

La mention offre ainsi une formation permettant aux étudiants de mener à bien plusieurs types de projets :
- 1) faire de la recherche dans le champ disciplinaire de la science politique grâce à une  spécialité qui forme à la recherche (Master Bilingue « Politique et action publique comparées ») structurée dans un souci d’internationalisation via la présence d’enseignants et de conférenciers étrangers ou pratiquant l’anglais dans leurs cours ; et via l’accueil d’étudiants étrangers (cf. détail de la spécialité) ;
- 2) intégrer des spécialités professionnelles bien identifiées visant des professions clairement affichées :
o des professions qui requièrent la connaissance des méthodes qualitatives et quantitatives appliquées indispensables à l’expertise dans le domaine des politiques publiques et dans le domaine des enquêtes d’opinion et du conseil (spécialité Métiers des études et du conseil) ;
o les professions de la coopération et du développement international (spécialité opérateur en coopération internationale et développement) ;
o les métiers du journalisme et de la presse écrite avec une évolution très poussée vers la presse en ligne (spécialité métiers du journalisme) ;
- 3) se préparer aux concours de la fonction publique et plus largement aux métiers de l’administration. Dans cette perspective, les étudiants suivent des enseignements de culture générale, de langue, et plus globalement une formation présentant une dimension au final largement pluridisciplinaire (histoire, philosophie, économie, droit, en plus de la sociologie politique qui est au cœur de nos formations).

Contenu de la formation

Le M2 Politique et Action Publique Comparées (Comparative Politics and Public Policy) a la particularité d’être le seul master 2 de la région Languedoc-Roussillon et l’un des rares en France à proposer un parcours bilingue Anglais-Français. Les enseignements sont répartis de manière paritaire entres les deux langues.  Tous les rendus écris peuvent se faire, au choix de l’étudiant, dans l’une ou l’autre des langues. Le soutient linguistique (Anglais, ou Français dans le cas des étudiants non francophones) fait partie intégrale de tout enseignement.

- Métiers du Journalisme
Positionnement dans l’offre de formation de la spécialité :
- Au niveau national, il existe une quinzaine de formations (Universités + Instituts d’études Politiques) dispensées en rapport avec le métier de journaliste. La formation offerte ici, dans le Département de science politique, se caractérise en ce qu’elle est plus particulièrement spécialisée dans la presse écrite et la presse en ligne. Elle dispose d’un site internet faisant office de média à part entière : www.hautcourant.
- Au niveau régional, il s’agit de la seule formation universitaire dans la spécialité. Donc notre diplôme représente l’unique possibilité de se former au métier du journalisme dans un cadre universitaire au sein du Languedoc-Roussillon.

- Métiers des Etudes et du Conseil
Positionnement dans l’offre de formation de la spécialité :
S’il existe des masters dédiés au métier de chargé d’études (comme PROGIS à l’IEP de Grenoble) ou consacrés à l’action publique (comme le master « politiques publiques et gouvernement comparés. Evaluation et suivi des politiques publiques » de l’IEP de Lyon), il n’existait pas, lors de la création du M2CO, de formation alliant la dimension études et la dimension conseil.
Depuis son ouverture, le M2CO a servi de modèle à d’autres masters, comme celui de Paris-Dauphine (Master « Etudes et recherches politiques et sociales ») sans pour autant que cela n’altère sa dynamique de croissance. Le M2CO reste une formation incontournable dans le secteur des études (il rivalise avec PROGIS), comme en témoignent le nombre important de professionnels du secteur intervenant dans la formation et les nombreux étudiants en poste dans les plus grands instituts parisiens (IFOP, BVA, TNS-SOFRES, IPSOS…). S’agissant de sa dimension « action publique », le M2CO demeure un vivier de premier plan dans lequel puisent de nombreux cabinets de conseils ou institutions (comme RFF par exemple).
Ainsi, le M2CO continue de rester leader dans son domaine, notamment parce qu’il a su cultiver et fidéliser son réseau de professionnels mais aussi parce qu’il s’efforce de rester à la pointe des évolutions technologiques et scientifiques (cf. par exemple le développement de la dimension « digitale » du master).
Le positionnement au niveau national du M2CO est donc bon. Au niveau régional, le master reste unique dans la mesure où il n’existe pour l’instant aucune formation de ce type et où la demande est réelle mais non satisfaite.

- Opérateur en coopération internationale et développement
Positionnement dans l’offre de formation
Il n’existe aucun autre Master comparable dans l’offre de formation régionale. Les masters labellisés « développement » sur le site de Montpellier ont une orientation très différente, le plus souvent technique, ou spécialisée (développement durable, développement territorial, etc…). Aucun n’associe la dimension du développement à celle de la coopération internationale.
Par ailleurs, la formation continue occupe une place privilégiée dans cette formation. La formation est accessible à la formation continue (via Didéris et la Validation des Acquis) et elle entre dans le cadre des formations accessibles aux demandeurs d’emploi et financées par la région Languedoc-Roussillon (ERI).
A l’échelle nationale, de nombreux Master proposent une formation relative aux actions de coopération, à la solidarité, aux ONG, à l’action humanitaire, aux institutions internationales. Par rapport à cette offre surabondante, le master « Opérateur en coopération internationale et développement » présente un positionnement tout à fait spécifique :
- tandis que la plupart de ces formations ciblent soit les ONG, soit les institutions internationales, soit la coopération décentralisée, le Master vise à former des étudiants capables de s’insérer dans des organisations très différentes (ONG, Bureaux d’études, Consultance, Services de coopération décentralisée des collectivités territoriales, Institutions internationales) dans le champ professionnel visé ;
- le master se focalise sur l’expertise nécessaire aux responsables de programmes, aux coordinateurs ou aux gestionnaires de projets et sur les compétences concrètes nécessaires (maîtrise du cadre logique, maîtrise de la gestion budgétaire, maîtrise des sources de financement et de l’évaluation) ; les intervenants du master sont essentiellement des professionnels du secteur en provenance d’organisations diverses (ONG, structures publiques, bureaux d’études, consultants). Ces caractéristiques le rendent particulièrement attractif pour les étudiants internationaux qui constituent une part importante des étudiants inscrits. Ce positionnement international se concrétisera prochainement par un accord de double diplôme avec l’Université Javeriana (Colombie).


Stages, projets tutorés

Les stages, encouragés dès la L3, sont fortement recommandés aux étudiants de M1 souhaitant intégrer un Master 2 à vocation professionnelle. La durée obligatoire est de trois semaines réparties entre les vacances de Noël et celles de février.

Public cible

L'accès au master 1 se fait par équivalence lorsqu'il s'agit d'une discipline différente de la science politique ; elle est accessible aux étudiants de formation initiale et continue ayant validé 180 crédits ECTS.