DUT Génie Biologique Option Analyses Biologiques et Biochimiques (Montpellier)

Vous êtes ici :

DUT Génie Biologique Option Analyses Biologiques et Biochimiques (Montpellier)

Plus d'infos

Objectifs

La formation à caractère professionnel permettant d’obtenir le DUT Génie Biologique - Option Analyses Biologiques et Biochimiques (ABB) a pour objectif de former des techniciens supérieurs, assistants ingénieurs, polyvalents, dans le domaine de la santé humaine et du bien-être, de la santé animale, ainsi que dans celui des biotechnologies.
Le diplômé de cette option exerce ses activités en qualité de technicien supérieur, assistant ingénieur, en :

  • Laboratoire de biologie médicale (privé et hospitalier),
  • Etablissement Français du Sang,
  • Laboratoire de thérapie cellulaire,
  • Laboratoire d’Assistance Médicale à la Procréation,
  • Laboratoire d’anatomie et de cytologie pathologiques,
  • Laboratoire d’analyses et de contrôles,
  • Laboratoire de recherche et développement,
  • Laboratoire ou entreprise de biotechnologies,
  • Laboratoire d’analyses en santé animale,
  • Industrie pharmaceutique, para-pharmaceutique, cosmétique…

Qu'il travaille dans un laboratoire ou dans une entreprise, le titulaire de ce diplôme possède les compétences techniques requises pour réaliser des examens ou des analyses biologiques, physico-chimiques ou biochimiques, effectuer des tests de contrôle des produits et intervenir en expérimentation animale in vivo et in vitro.
Il maîtrise les techniques analytiques les plus modernes applicables à tous les types d'échantillons.

Le DUT Génie Biologique - Option Analyses Biologiques et Biochimiques figure dans la liste des diplômes exigés pour le recrutement sur titre d'un technicien dans un laboratoire de biologie médicale, hospitalier ou privé. Il s’agit d’une profession de santé (Art. L.4352-2 du code de la santé publique). La possession du certificat de capacité pour effectuer des prélèvements sanguins (décret n°80-987) est obligatoire pour pouvoir réaliser de tels prélèvements et est souvent exigée pour un recrutement en laboratoire de biologie médicale. Au cours du semestre 4, les étudiants peuvent passer l’épreuve théorique de ce certificat de capacité. En outre, pour être habilités à effectuer des prélèvements sanguins, les professionnels doivent posséder l’AFGSU (Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence).
En industrie pharmaceutique, en laboratoire de recherche, la possession du certificat d'expérimentation animale (niveau II) est appréciée lors d'un recrutement. Elle peut être proposée aux étudiants lors des semestres 3 et 4 de la préparation au diplôme.

Savoir-faire et compétences

B1. Réalisation de prélèvements en vue d’examens ou d’analyses « de biologie » :

Etre capable de :

  • Sélectionner le matériel à utiliser en fonction des prélèvements à réaliser
  • Appliquer les règles de prévention des risques
  • Réaliser les prélèvements en fonction de la prescription, des protocoles et des informations recueillies
  • Identifier les situations d’urgence et prendre les mesures adaptées
  • Evaluer la conformité technique et réglementaire des échantillons, de l’emballage, des documents associés et des conditions de transmission
  • Procéder au traitement pré-analytique des échantillons

B2. Réalisation de prélèvements dans un contexte d’hygiène hospitalière ou industrielle :

Etre capable de :

  • Sélectionner le matériel à utiliser pour des prélèvements d’air et de surface
  • Réaliser les prélèvements et les conditionner en attente d’analyse, conformément aux textes réglementaires et normatifs

B3. Utilisation des techniques d’analyses biochimiques, de biologie moléculaire, microbiologiques, hématologiques, immunologiques, de culture cellulaire…, actuelles et émergentes, adaptées aux échantillons humains ou animaux, aux prélèvements réalisés en hygiène hospitalière ou industrielle :

Etre capable de :

  • Exécuter les analyses dans le respect des réglementations et normes ayant trait à la qualité
  • Mettre en oeuvre les techniques adaptées automatisées, semi-automatisées et/ou manuelles
  • Analyser les résultats
  • Réaliser les opérations de maintenance des appareils et des équipements

B4. Préparation, qualification, distribution et délivrance de produits sanguins labiles et de produits à visée thérapeutique (cellules souches…) :

Etre capable de :

  • Evaluer la conformité technique et réglementaire des échantillons et des documents associés, de l’emballage et des conditions de transmission
  • Gérer les stocks de produits sanguins labiles en appliquant les conditions spécifiques de stockage et d’envoi
  • Gérer les biothèques

B5. Extraction, identification, production de biomolécules ; étude de l’activité de molécules d’intérêt in vitro/in vivo :

Etre capable de :

  • Utiliser les outils d’extraction, de purification, de caractérisation de biomolécules
  • Utiliser les techniques dédiées aux biotechnologies et au génie génétique
  • Etudier l’activité de biomolécules

B6. Réalisation d’analyses dans le cadre de l’AMP (Assistance Médicale à la Procréation) :

Etre capable de :

  • Mettre en oeuvre les techniques adaptées au protocole et apprécier le bon déroulement du processus aux différentes étapes
  • Adapter la gestuelle aux spécificités de la technique, du poste de travail et du niveau de confinement de l’environnement
  • Respecter les règles de la bioéthique

B7. Préparation de frottis cellulaires, de coupes d’organes nécessaires pour un diagnostic en anatomie et cytologie pathologiques :

Etre capable de :

  • Appliquer les différentes techniques utilisables en anatomie et cytologie normales et pathologiques
  • Apprécier la qualité des résultats

B8. Réalisation d’études pharmacologiquestoxicologiques :

Etre capable de :

  • Consulter les modèles prédictifs in silico
  • Utiliser les logiciels de simulation dédiés à la pharmacologie (modèles in virtuo)
  • Effectuer des analyses toxicologiques dans un cadre judiciaire et/ou médico-légal
  • Effectuer des analyses de pharmacocinétique
  • Doser des médicaments et des substances toxiques dans les milieux biologiques
  • Evaluer in vitro/in vivo l’action de xénobiotiques

B9. Expérimentation sur animaux en respectant les règles de la bioéthique :

Etre capable de :

  • Manipuler des animaux de laboratoire
  • Respecter la réglementation, les règles de la bioéthique
  • Maîtriser les techniques liées à l’expérimentation animale

B10. Mise en place et utilisation de méthodes alternatives à l’expérimentation animale :

Etre capable de :

  • Respecter les bonnes pratiques de laboratoire selon le niveau de confinement de l’environnement
  • Réaliser et utiliser comme bioessais des cultures de cellules
  • Réaliser des essais ex vivo
  • Utiliser les outils disponibles de la bioinformatique (méthodes in silico...)
  • Appliquer les diverses méthodes analytiques et les techniques d’imagerie cellulaire

Organisation de la formation