Statistique pour les sciences de la santé

Vous êtes ici :

Statistique pour les sciences de la santé

Plus d'infos

Nature de la formation
Parcours

Objectifs

Objectifs :

  • Développer une double compétence en sciences de la santé et en biostatistique
  • Superviser et contrôler la mise en place, le déroulement et l'avancement d’expériences scientifiques permettant d’obtenir des données expérimentales en bonne adéquation avec des problématiques issues de la biologie ou de la santé.
  • Superviser les traitements statistiques de données.
  • Analyser les résultats de traitements statistiques et rédiger des rapports et/ou des articles scientifiques sur les résultats obtenus et les avancées scientifiques.

L’objectif spécifique dédié aux enseignements du parcours Statistique pour les Sciences de la Santé de ce master mention Mathématiques-Biostatistique, est d’acquérir les bases méthodologiques statistiques indispensables pour les sciences de la santé et particulièrement orienté vers la recherche en santé publique. Il s’agit de maîtriser les concepts et les méthodes statistiques utilisées en santé publique :
- épidémiologie quantitative, étude des états de santé de la population et de leurs déterminants, de l’occurrence, de la distribution et des déterminants des maladies,
- recherche clinique et épidémiologie clinique : étude de protocoles d’évaluation des soins dans les domaines préventif, diagnostique, thérapeutique, pronostique, qualité de vie, et méta-analyses, intégrant les recommandations réglementaires.
- connaissances relatives à l’utilisation des concepts et méthodes de l’e-santé.
- connaissances relatives à l’évaluation médico-économique, ses principaux concepts et ses principales méthodes.
L’objectif est d’orienter des étudiants susceptibles de s’inscrire en thèse dans l’Ecole Doctorale I2S.
Cette offre de formation ambitionne d’attirer de jeunes scientifiques et des étudiants des filières médecine, pharmacie, odontologie, ou maïeutique, vers les méthodes utilisées pour la recherche en santé publique, et capables d’intégrer les hôpitaux universitaires ou les organismes de recherche, ou d’occuper des postes à responsabilité au sein des agences sanitaires.

Organisation de la formation