MASTER BIOLOGIE, AGROSCIENCES

Vous êtes ici :

MASTER BIOLOGIE, AGROSCIENCES

Composante

Contacts

Responsable(s)

Bruno TOURAINE (bruno.touraine @ umontpellier.fr)

Plus d'infos

Crédits ECTS 120

Nature de la formation
Mention

Résumé de la formation

  • Type de diplôme: Master (LMD)
  • Domaine: Sciences, Technologies, Santé

Objectifs

BIOLOGIE FONCTIONNELLE DES PLANTES
La première année de ce parcours propose aux étudiants d’acquérir les bases fondamentales et techniques de 3 thématiques de
recherche: développement des plantes et réponse adaptative à son environnement ; interactions plantes micro-organismes ; sélection et amélioration des plantes. La deuxième année vise à élargir ces connaissances acquises en intégrant des approches
nouvelles qui ont révolutionné la recherche végétale comme le séquençage haut-débit à faible cout (génome, épigénome, ARN...) et le traitement de ces données massives par des analyses bioinformatiques ; le phénotypage des plantes dans des conditions
environnementales contrôlées et pilotées ; les approches de biologie cellulaire ; les mathématiques et la biophysique (modélisation de processus développementaux, réseau de gènes, …).

BIOTECHNOLOGIE DES PLANTES TROPICALES (BPT)
Biochimie, biologie cellulaire, génétique, géno mique fonctionnelle, physiologie, biologie du développement et biologie intégrative
appliquées aux plantes, interactions plantes-paathogènes et interactions symbiotiques, écophysiolog gie végétale,
Applications de l’ensemble de ces disciplines foondamentales aux biotechnologies végétales et à l’am mélioration des plantes en
particulier d’intérêt agronomique tropical et méditerranéen.

INTERACTIONS MICROORGANISMES/HHÔTES -ENVIRONNEMENTS (IMHE)
Prendre en compte les systèmes microbiens dans une démarche intégrative abordant aussi bien l'éttude des micro-organismes en
tant que cellules, populations et communautés que les mécanismes d’interactions avec les autres organismes (homme, animal,
plante) ou leurs rôles (biodiversité) dans le fonctionnement des écosystèmes.
Maîtriser l'exploitation des micro-organismes dans les biotechnologies pour la production de métabolites, la valorisation des
ressources naturelles et des déchets ainsi que le traitement des anthropisations, en respectant au mieux le concept du
développement durable.

BIO-INGÉNIERIE DU DIAGNOSTIC ET DE DE LA TRAÇABILITÉ (Dtec-Bio)
Ce parcours offre une formation pour des étudiants souhaitant, au niveau Master, acquérir des compétences à l’interface des
Sciences de l’Ingénieur et des Sciences du Vivant; il se positionne très clairement aux interfaces de la biologie et de la physique–
électronique, des biotechnologies et des nanotechnologies, des grands centres de recherche et des Industries. Cette formation offre
un socle de compétences dédié au domaine de la détection biomoléculaire appliquée au diiagnostic puis une spécialisation
volontairement orientée vers l'innovation. Sa force est de couvrir un large éventail de métiers, en Recherche et Développement,
dans les domaines du diagnostic et de la traçabilité, de l’échelle moléculaire à l’échelle du procédé industriel. La Qualité de vie du
citoyen est au coeur des préoccupations de la formation avec la prise en compte de la sécurité alimentaire, la sécurité du soin dans
un contexte de développement durable. Il est accessible aux titulaires d’une licence ayant un des acquis dans, au moins, un des deux
domaines.
Des enseignements de spécialisation à la gestion de projet innovant structurés sur les deux années de formation offrent aux
étudiants l'accès à différentes plateformes technologiques et de travaux pratiques à la carte afin de proposer en fin de formation
une innovation dans le domaine des techniques de détection avec une étude de faisabilité et un prototype. C’est une formation en
biotechnologie (échelles cellulaire, moléculairee et biochimique) dont l’objectif est, sur le fond réglementaire au niveau européen, de
faire acquérir les outils de diagnostic et de détection au service de la traçabilité au sens général (médical, agronomique, alimentaire,
etc.). Cette formation s’inscrit à l'interface des sciences biologiques, physiques et chimiques pour aborder les techniques les plus
performantes, les nanobiotechnologies. Cette formation couvre 4 domaines d’intervention principaux :

1. Le contrôle de l’identité des organismes (prrocaryotes/eucaryotes) et des produits utilisés ou con nsommés incluant leur qualité.
2. La détection des polluants chimiques et bio ologiques des environnements et des aliments.
3. La lutte contre les fraudes des produits alim mentaires et non alimentaires industriels
4. La conduite de projets innovants couplant recherche publique et développement industriel.

SCIENCES ET PROCÉDÉS, AGROVALORIISATION, ALIMENTS ET ENVIRONNEMENT (SPA2E)

Principaux domaines d'étude couverts par le diplôme :
-agroalimentaire
-environnement
-biotechnologies
-génie des procédés
 

Insertion professionnelle

Débouchés par parcours type de formation :

Biologie Fonctionnelle des Plantes (BFP) :
l’objectif pour la majorité des diplômés est la poursuiite en doctorat pour former les
cadres scientifiques de laboratoires public cs et privés en sciences du végétal ; les secteurs visés ssont les organismes académiques
(Universités, CNRS, IRD, INRA et CIRAD), m mais aussi les dispositifs de recherche appliquée dans les entreprises semencières, les
entreprises dans le domaine de la protect tion des cultures, les entreprises de biotechnologie vé égétale, etc. Les débouchés sont
donc chercheurs ou enseignants-chercheu urs du public, responsables d’équipe de recherche dan ns des entreprises privées, chef
de projet, ingénieurs de recherche respon nsables de plateformes biotechnologiques. La formatioon propose une coloration
professionnalisante aux étudiants ne souh haitant pas poursuivre en doctorat, donnant accès aux x métiers d’ingénieur en
recherche et développement ou responsa able production dans les entreprises de biotechnologie.

Biotechnologie des Plantes Tropicales (BPTT) : cadres en biotechnologies pour la conception et laa conduite de projets de
recherche finalisés destinés à l’amélioratio on des espèces végétales cultivées en milieux méditerrranéen ou tropical. Ce parcours
est conçu pour, d’une part, former des étu udiants des Pays du Sud et, d’autre part, donner une e expérience de travail pratique
aux étudiants français à l’expatriation. Les s débouchés sont les organismes de recherche à orien ntés vers le développement des
Pays du Sud et les organismes de recherch he des Pays du Sud (Sud de la Méditerranée, Afrique, Amérique latine, Asie-Océanie).

Interactions Microorganismes/Hôtes-Envi ironnements (IMHE) : environ 50% poursuivent en docctorat pour devenir chercheurs ou
enseignants-chercheurs dans les organism mes de recherche ou dans les établissements d'enseignnement supérieur. Les étudiants qui
ne poursuivent pas en thèse occupent des s postes à responsabilités comme Ingénieur en Recherrche et Développement dans des
entreprises privées de biotechnologie, Cheef de Projet dans le développement durable au sein d de collectivités territoriales
(bioremédiation des écosystèmes, aména agement et protection de l'environnement), Responsa able Hygiène-Sécurité-Environnement
dans des laboratoires de recherche et/ou de production, Responsable Qualité dans les diverses s structures pour la gestion des
risques de contamination microbiologique es, Responsable Production dans les entreprises de biotechnologie et de l'agroalimentaire.

Diagnostic et Traçabilité des Environneme ents Chimiques et Biologiques (Dtec-Bio) : ce parcours qui offre une formation
originale dans les domaines du diagnostic et de la traçabilité débouche sur les métiers suivants: Ingénieur concepteur dans le
diagnostic et la détection, Ingénieur gestio on traçabilité, Responsable de laboratoire d’analyses, Chef de projet Recherche &
Développement.

Sciences et Procédés des Agroressources ppour l'Alimentation et l'Environnement (SPA2E) : la formation conduit à une double
compétence en Génie des Procédés et Sci ences du Vivant, qui ouvre l'accès aux métiers de l'agro-alimentaire et de l'environnement tels que : Responsable de e station d'épuration, Responsable Environnement en n entreprise, Ingénieur Qualité en agro-alimentaire, Responsable de chaîne de fabrication.


 

Mots clefs

MASTER (LMD),Sciences, Technologies, Santé