MASTER PHYSIQUE FONDAMENTALE ET APPLICATIONS

Vous êtes ici :

MASTER PHYSIQUE FONDAMENTALE ET APPLICATIONS

Composante

Plus d'infos

Crédits ECTS 120

Nature de la formation
Mention

Résumé de la formation

  • Type de diplôme: Master
  • Domaine: Sciences, Technologies, Santé

Savoir-faire et compétences

La mention Physique a pour but de donner aux étudiants les compétences requises et la possibilité d’intégrer des métiers de la physique et de l’ingénierie au niveau bac + 5 et bac + 8. Elle vise à fournir aux étudiants des bases fondamentales de Physique, des méthodes de modélisation et simulation, le savoir faire expérimental et les principes de ses applications. Elle offre une formation de haut niveau en Physique avec une spécialisation dans les domaines couverts par les différents parcours.
Les autres objectifs scientifiques de la spécialité sont : Préparer les étudiants au travail de Recherche et Développement autonome, dans l’environnement scientifique ou industriel changeant ; Préparer les étudiants à la compétition scientifique et technologique internationale. L’offre de formation de la spécialité vise également à développer des compétences aux interfaces dans les trois domaines suivants : en Physique et Technologie des Matériaux; en Physique et Biologie Moléculaire et Cellulaire; en Physique et Informatique

Insertion professionnelle

Débouchés par parcours type de formation

  • Physique et Ingénierie des Matériaux pour la Microélectronique et les Nanotechnologies (PhyMaTech). Les diplômés trouvent des emplois dans les entreprises qui gravitent autour des semiconducteurs, composants et dispositifs périphériques (dont les dispositifs d'affichage), et leurs applications. Ce domaine industriel reste encore très actif en France. Ils sont recrutés sur des postes d’ingénieurs dans le suivi de la production ou la R&D. Un nombre important d’étudiants (~35 %) décident, suite à des sollicitations de laboratoires ou d’entreprises, de poursuivre en thèse principalement dans les domaines de la technologie des composants et de la physique des semiconducteurs.
  • Physique Informatique . Le parcours a pour objectif de former des cadres qui profitent d’une double formation en Physique et en Informatique et d’une spécialisation en Physique Numérique (Computational Physics). La formation comprend des enseignements fondamentaux et professionnalisant adaptés aux débouchés de la société civile à court et à long terme. Les débouchés sont variés : emplois au sein de grosses SSII (Société de Services en Ingénierie Informatique) Sogeti, Logica, Altran, etc. ou en PME. Certains étudiants choisissent de poursuivre en thèse dans les laboratoires universitaires et organisme de recherche.
  • Cosmos, Champs et Particules . Ce parcours propose une formation de physique fondamentale pour former des futurs chercheurs dans les domaines de la physique des hautes énergies, de la cosmologie et de l’astrophysique, théoriques et expérimentales. Les débouchés ciblés concernent doctorat, puis emploi dans la recherche fondamentale ou appliquée, l’ingéniorat en recherche et développement demandant des fortes compétences d’abstraction et de techniques informatiques de simulation et d’algorithmique. Les métiers d’ingénieur au CEA, dans l’industrie du nucléaire ou de l’instrumentation sont également visés.
  • Physique et Ingénierie du Vivant. La visualisation et l’analyse des systèmes biologiques utilisent de plus en plus les principes des sciences physiques et mathématiques. Les jeunes physiciens, de par leur formation, sont idéalement placés pour les nouveaux métiers dans ce domaine scientifique et technologique. Le but du parcours est de leur fournir les connaissances en physique et en biologie indispensables à une carrière dans ce secteur. Les débouchés concernent les biotechnologies, l'industrie du diagnostic et du biomédical, ainsi que la recherche fondamentale à l'interface Physique/Biologie. Le secteur industriel concerné est en grand essor dans notre région. Le pôle Eurobiomed qui couvre les régions PACA et Languedoc---Roussillon avec qui le parcours est en contact constitue un relais important pour l'obtention de stages et d'emplois dans le tissu régional pour les étudiants issus de ce parcours. Le parcours ouvre également aux étudiants une possibilité de poursuivre en thèse grâce au grand nombre de laboratoires partenaires (aussi bien en physique qu'en biologie) et à la participation aux réseaux d'excellence.
  • Nanophysique . Les étudiants de ce parcours se destinent à une carrière de chercheur ou d'enseignant---chercheur de l'université, ou à une carrière d'ingénieur de centre R&D de grandes industries du domaine. Ce parcours ouvre la possibilité d'effectuer une thèse de doctorat en physique en France ou en Europe (laboratoires des réseaux européens partenaires). Des bourses en cotutelle avec des industriels peuvent aussi être proposées. Les diplômés peuvent aussi postuler aux postes d'ingénieurs de grande polyvalence et adaptabilité en R&D de type : formulation, innovation instrumentale, laboratoire d'applicabilité, services analytiques dans les domaines des polymères, verres, cristaux liquides…

Mots clefs

MASTER (LMD),Sciences, Technologies, Santé