MASTER SCIENCES DE L'EAU

Vous êtes ici :

MASTER SCIENCES DE L'EAU

Composante

Contacts

Lieu(x) de la formation

  • Montpellier

Responsable(s)

Valerie BORRELL (Valerie.Borrell @ univ-montp2.fr)

Plus d'infos

Crédits ECTS 120

Nature de la formation
Mention

Résumé de la formation

  • Type de diplôme: Master
  • Domaine: Sciences, Technologies, Santé

Savoir-faire et compétences

Compétences communes à l'ensemble des parcours types de cette formation :
L’interdisciplinarité nécessaire pour aborder les problématiques liées à l’eau est assurée par un socle commun de 15 ECTS au premier semestre: hydrologie, hydrogéologie, hydrochimie, économie, sociologie, droit, économie, gestion, aménagement, politique, agronomie, écotoxicologie…
L’objectif est de donner un socle de connaissances et de compétences à tous les étudiants, mais aussi de faire ressortir les questions scientifiques majeures associées à chaque parcours.
Des unités d’enseignement transversales, orientées vers la professionnalisation à caractère thématique (eau) mais non disciplinaires, proposent des enseignements communs à tous les parcours tout au long de la formation, dont les enseignements d’anglais.
Elles représentent de 20 ECTS à 25 ECTS selon les parcours et l’orientation Pro ou Recherche des cursus.
Un renforcement des compétences en recherche scientifique (démarche scientifique, construction d’un projet recherche, préparation aux concours des écoles doctorales et autres ….) est mis en oeuvre pour les étudiants souhaitant poursuivre en recherche (thèse de doctorat). Un renforcement des compétences en gestion et management de projet est réalisé pour les étudiants ayant une orientation professionnelle.

Insertion professionnelle

Parcours 1 : Eau et agriculture
Dans son parcours recherche, la spécialité vise à former aux métiers de l'innovation et de l'expertise (ingénieur de recherche---développement (entreprises de service d’eau, bureaux d’études), chargé de missions en organismes internationaux, chargé de recherche et enseignant-chercheur, en renforçant l'acquisition de compétences scientifiques (savoir construire une démarche scientifique, savoir réaliser une communication scientifique) et en développant les capacités d'innovation (projets scientifiques autonomes).
Dans son parcours professionnel, la spécialité vise à former des cadres techniques chargés de la conception, de la gestion, du conseil sur deux domaines ciblés :
• la gestion quantitative de l'eau : gestion de l’irrigation et de périmètres pour la production végétale, gestion des systèmes de cultures pluviales, exploitation et développement des ressources.
• La gestion de la qualité de l'eau dans les bassins ressources : surveillance et diagnostic, préservation et reconquête de la qualité de l’eau par la mise en oeuvre de mesures agri-environnementales et d’aménagement du milieu.
Parcours 2 : Eau et société
Dans son parcours recherche, la spécialité vise à former aux métiers de l'innovation et de l'expertise (ingénieur de recherche---développement (entreprises de service d’eau, bureaux d’études), chargé de missions en organismes internationaux, chargé de recherche et enseignant---chercheur, en renforçant l'acquisition de compétences scientifiques (savoir construire une démarche scientifique, savoir réaliser une communication scientifique) et en développant les capacités d'innovation (projets scientifiques autonomes).
Dans son parcours professionnel, la spécialité vise à former des cadres techniques sur deux domaines ciblés :
• L’animation d'un contrat ou d’une politique publique, de sa définition à son évaluation en passant par sa mise en oeuvre. Il anime des stratégies globales de développement et de gestion d'un territoire ou d'un bassin en comprenant les enjeux physiques et techniques et en intégrant les préoccupations d'ordre économique et social.
• L’expertise des volets socio---économiques des projets d’aménagement, voire la structuration d’une réflexion collective aux interfaces de plusieurs expertises (techniques, économiques, sociales, juridique) en assurant la coordination d’une équipe projet.
Parcours 3 : Contaminants, eau, santé
L’objectif de la formation est de former des professionnels capables d’être porteur de projets dans le domaine émergent à l’interface entre les sciences de l’eau et la santé (bureaux d’études, collectivités territoriales, les agences sanitaires, chargé de recherche et enseignant-chercheur).
La spécialité vise à former des cadres sur deux domaines ciblés :
• La qualité de l’eau : Plan de contrôle et d’analyse adapté aux contraintes réglementaires et aux milieux (eaux brutes et eaux destinées à la consommation humaine, eaux des établissements de santé). Surveillance de la qualité des milieux aquatiques (DCE). Identification des sources de contaminations et gestion des rejets urbains. Veille sur les contaminants émergents.
• L’expertise sur l’évaluation des risques écologiques et sanitaires en lien avec la qualité des eaux (intégration des données de surveillance et des données écotoxicologiques et toxicologique, choix des modèles d’évaluation des risques, veilles scientifiques)
Parcours 4 : Eau et littoral
Ce parcours vise à former des spécialistes de la gestion des littoraux et des mers sur des postes dans les secteurs publics ou privés de :
- Chargé de mission auprès de collectivités territoriales et locales, de syndicats d’aménagement, d’Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) et de services de l’Etat ou para étatiques
- Enseignant / chercheur (via la thèse de doctorat)
- Chef de projet / chargé d’études en société d’ingénierie, société d’aménagement ou opérateurs privés.
Parcours 5 : Hydrologie, risque, environnement
Cette formation a une ouverture nationale et internationale et vise le métier d'hydrologue. Celui-ci peut se décliner sous différentes spécialisations, telles que :
- chargés d'études / de mission / chef de projet sur les risques liés à l'eau, avec une forte ouverture vers la gestion et la prévision des crues et des inondations,
- chargés d'études / de mission / chef de projet sur la modélisation hydrologique ou hydraulique à surface libre,chargés d'études / de mission / chef de projet sur la qualité des eaux et du milieu,
- chargés d'études / de mission / chef de projet sur les interactions entre les eaux de surface et les eaux souterraines,
- chercheurs / doctorants en hydrosciences
Parcours 6 : Hydrogéologie quantitative et qualitative
Cette formation a une ouverture nationale et internationale et vise le métier d’'hydrogéologue / géotechnicien avec les missions suivantes: ?
- chargés d'études / de mission / chef de projet sur l'environnement, ?
- chargés d'études / de mission / chef de projet sur les risques liés à l'eau, ?
- chargés d'études / de mission / chef de projet sur la qualité des eaux et du milieu, ?
- chercheurs / doctorants en hydrosciences, ?
- chargés d'études en modélisation hydrogéologique.

Mots clefs

Sciences, Technologies, Santé,MASTER (LMD)