Marchés et Droit de l'énergie (Mention EEET)

Marchés et Droit de l'énergie (Mention EEET)

Résumé

Composante
    Modalité de formation
    • Formation initiale
    Lieu(x) de la formation
    • Montpellier
    Contact(s) administratif(s)

      Celine Cussonnet (celine.cussonnet @ umontpellier.fr)

      Téléphone : +33 4 34 43 24 47

    A télécharger

    Présentation Master EEET (1 Mo)

    Présentation

    Présentation

    Le Master vise à former des cadres pour le secteur de l’énergie et l’environnement. Une poursuite en thèse est possible sous certaines conditions.

    • Crée en 1992 en tant que DESS, cette formation bénéficie de l’expérience et des contacts professionnels depuis plus de 20 ans.
    • La formation en Master 2 se déroule sur un an (de septembre à avril) A compter d’avril, les candidats suivent un stage obligatoire de 3 à 6 mois en France ou à l’étranger.

    Plus d'infos sur le site Internet du Master  : Marché et Droit de l'Énergie

    Objectifs

    Ce Master permet d'acquérir différentes compétences comme :

    Des compétences transversales comme Recherche et traitement de l’information; Synthèse et rédaction de rapports; Évaluation et analyse de projet; Maîtrise des données statistiques et de l’économétrie; Présentation orale et Capacité à travailler en groupe; Connaissance et suivi de l’actualité du monde des affaires et réglementation publique.

    Des compétences théoriques comme Analyser l’offre et la demande d’énergie; Évaluer les biens publics; Analyser les interactions stratégiques; Comprendre les modes de fixation des prix et l’organisation des industries énergétiques; Connaître les principes de gestion des ressources énergétiques; Comprendre les enjeux de l’efficacité énergétique.

    Des compétences méthodologiques comme Concevoir une enquête et analyser les données (questionnaire, méthode de sondage, échantillonnage et analyse statistique); Analyser des séries temporelles de prix; Évaluer des politiques publiques; Connaître et savoir maîtriser les modèles de prospective; Savoir analyser les textes réglementaires.

    Savoir faire et compétences

    Le titulaire du Master exerce son activité au sein d’organismes et / ou d’entreprises productrices et distributrices d’énergie, de bureaux d’études, d’entreprises grosses consommatrices d’énergie, de laboratoires de recherche. Il peut également intégrer une organisation internationale, un centre de recherches ou une entreprise énergétique.

    Conditions d'accès

    Condition d'accès

    Vous souhaitez candidater en Master 1 ou Master 2 :

    Contenu

    Contenu de la formation

    Le Master s'organise en 2 années :

    • MASTER 1 :

    Le semestre 1 est composé essentiellement de cours communs à la mention.

    Le semestre 2 est composé de cours communs à la mention et 2 cours de spécialité comme Économie de l'Énergie et Analyse des Marchés Énergétiques

     

    • MASTER 2 :

    Le semestre 1 est composé de cours communs à la mention et des cours de spécialité.

    Le semestre 2 est composé de cours de spécialité et un stage de 3 à 6 mois obligatoire.

    Stages, projets tutorés

    • Stage obligatoire en Master 2 entre 3 et 6 mois à partir du mois de mars.
    • Stage facultatif en Master 1, à partir du mois de mai (sous conditions)

    Exemples de stages : 

    • ENERCOOP, coopérative spécialisée dans la fourniture d’électricité sur l’autoconsommation : projets de production d'électricité photovoltaïque sur toiture d’établissements industriels, avec tiers financeur de type participatif/citoyen.
    • BORALEX, développeur de sites de production d’électricités éolienne et photovoltaïque. Analyse des stratégies de diversification de l’activité par la participation au marché de capacités de production.
    • CROIX ROUGE Ile de France, association d’aide à l’accès au logement. Analyse d’impact d’une action d’information auprès des ménages en précarité énergétique, basée sur des données d’enquête.
    • CGN Europe Energy, grand groupe de production d’énergie nucléaire. Perspectives de développement de la production d’électricité nucléaire en France et en Chine, comparaisons des réglementations et de l’organisation de l’industrie.
    • DYNEFF, distributeur de carburant et fuel. Optimisation des stratégies d’entrée sur le marché du gaz pour les ménages et les entreprises.
    • Département de l’Hérault, collectivité locale, service de gestion du bâti. Conception et suivi de la mise en œuvre d’outils de maîtrise de la consommation énergétique dans les bâtiments du conseil général (collèges et administration).

    Exemples de projets consulting : 

    • OPE/CEE, cabinet d’étude accompagnant les projets de maîtrise de la consommation énergétique. Etude des freins à l’investissement en équipement économisant l’énergie dans les entreprises industrielles et du tertiaire, avec élaboration d’entretiens semi-dirigés.
    • ENEDIS, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité. Évaluation financière du programme en développement de groupes énergétiques mobiles, utilisant une batterie, en substitution de groupes électrogènes, pour le maintien du service à l’occasion d’interruption du réseau électrique pour travaux de maintenance ou réparation.
    • LUXEL, développeur de sites de production d’électricités photovoltaïque. Étude des facteurs déterminants la réduction tendancielle des tarifs de rachat garantis à l’issu des appels d’offre pour l’installation de sites de production d’électricité photovoltaïque.

    + d'infos  :Partir en stage+ d'infos offres de stage :Réseau de la Faculté d'Économie

    Aménagements particuliers

    Aménagements d'études et d'examens possibles pour les étudiants reconnus en situation d' handicap et / ou sportifs de haut niveau.

    Et après ?

    Insertion professionnelle

    Témoignages d'anciens étudiants :

    • Djibril Diawara, diplômé 2018, travaille chez Origo Energy

    « Je travaille chez Origo Energy, entreprise dans laquelle j’ai réalisé mon stage de fin d’études de Master. Celle-ci est spécialisée dans la fourniture de Garanties d’Origine.

    Mes missions chez Origo Energy sont distinctes. D’une part je participe au développement d’un comparateur de prix d’électricité par la mise à jour des grilles tarifaires de fournisseurs d’électricité et à la rédaction de contenu visant à faciliter la compréhension du marché de l’électricité au grand public. D’autre part, je m’occupe de l’analyse et du traitement des données liées à la production d’électricité et des Garanties d’Origine en France et aussi dans d’autres pays européens.

    Les connaissances acquises lors du Master Marchés et Droit de l’Énergie m’ont permis de développer des compétences qui contribuent très fortement à la réalisation de mes missions au sein de l’entreprise, notamment, les méthodologies de recherche, de traitement et d’analyse de données. De surcroît, la connaissance du marché de l’énergie et en particulier celui de l’électricité m’aide énormément dans mes analyses.

    La formation en Marchés et Droit de l’Énergie permet d’avoir de bonnes bases en analyse du marché de l’énergie, de traitement de données et d’interprétation des textes réglementaires. Celles-ci sont des compétences dont les entreprises du secteur de l’énergie ont réellement besoin. »

    • Valentine Cornil, diplômée 2017, travaille chez Sonergia

    « Suite à un stage dans le secteur des certificats d'économie d'énergie j'ai trouvé un poste en tant que chargée de projets dans ce même secteur. Mon rôle dans l'entreprise consiste à la fois à analyser et proposer de nouvelles pistes pour améliorer les systèmes en place mais également à piloter de nouveaux projets. C'est un poste qui demande d'être très polyvalent car il nécessite d'être en contact avec l'ensemble des différents services. Mes tâches sont donc très diverses : analyse de données, analyse des stratégies concurrentes, audit interne des outils existants, proposition d'améliorations etc.

    Au final, les connaissances des différents marchés énergétiques ainsi que la méthodologie d'analyse acquise au cours du master me servent beaucoup dans mon travail. De plus, dans le secteur de l'énergie, sortir d'un master d'économie permet d'aborder les choses d'un point de vue différent que le point de vue purement technique. »

    • Liz Reitz, diplômée 2015, travaille chez MyEnergy

    « La formation m'a permis d'acquérir des connaissances sur le fonctionnement des différents marchés de l'énergie  (réseaux,  tarification  etc.), l'efficacité  énergétique et d'autres  domaines  comme  le  secteur  de transport  ou  l'innovation. Au  long  du  Master,  l'importance  de  la  thématique  "Énergie"  dans  notre  vie quotidienne et son rôle primordial dans notre société devient de plus en plus reconnaissable. Les étudiants peuvent travailler dans plusieurs secteurs grâce aux connaissances transversaux acquises tout au long de la formation.

    Ce  Master  a  fortement  contribué  à  la  façon  dont  je  perçois  d'autres  sujets  comme  par exemple  la protection  de  l'environnement,  et  c'est  un  bon  exemple  pour  montrer  que  l'économie  ce  n'est  pas seulement  les  maths,  les  stats  et  de  la  comptabilité. La combinaison  "économie  et  énergie"  est  un  mix incontournable pour faire face aux challenges du XXIè siècle. »

    « Je travaille dans un cabinet de conseil spécialisé dans l’approvisionnent en énergie de réseau.

    En tant  que  consultant  énergie,  je  suis  au  centre  des  relations  entre  fournisseurs,  utilisateurs  finals, gestionnaires de réseaux etc. Une compréhension des rôles et prérogatives de chacun des acteurs et donc une vision globale du secteur des énergies de réseau est nécessaire. Dans ce cadre, le spectre assez large du Master est un de ses avantages. Je recommande aux étudiants actuels d’approfondir les questions de tarification (par exemple en en s’intéressant au TURPE pour l’électricité).

    En général, savoir prendre la mesure et anticiper les impacts économiques des décisions de la CRE, en ce qui  concerne  ses  actions  relatives  aux  producteurs,  aux  GRD,  aux utilisateurs  finals  est  également primordial. Pour cela le Master est d’une grande aide notamment à travers ses enseignements en Droit de l’Énergie, en Économie de la régulation environnementale, etc.

    La  formation  aborde  le  fonds  des  sujets,  ce  que  l'on  attend  d'une  formation  universitaire.  Elle  permet d’acquérir une grande autonomie dans le travail et de bonnes capacités de synthèse. Il faut savoir croiser les  sources,  les  citer (!), et vérifier plusieurs fois chaque information. C’est aussi ses compétences professionnelles là que l’on apprend à l’Université. »

    Lien vers le SCUIO-IP

    + d'infos

    Responsable(s)

    Boris Solier (boris.solier @ umontpellier.fr)

    Téléphone : +33 4 34 43 25 03

    Site du diplôme

    Faculté d'Économie