Droit - Science politique

Droit Notarial

  • ECTS

    120 crédits

  • Durée

    2 ans

  • Composante

    Faculté Droit et Science politique

Présentation

  • Responsables pédagogiques : Séverine Cabrillac - Mélanie Jaoul

La  finalité du Master droit notarial est professionnelle : les enseignements sont organisés pour préparer à l’exercice de professions précisément ciblées : les métiers du Notariat. L’ensemble des enseignements et la composition mixte de l’équipe ont pour but de favoriser la finalité professionnalisante de la formation. Cet objectif est facilité par un ciblage très précis des débouchés et par des contacts développés avec les instances professionnelles du notariat régional et national (comme, en atteste, par exemple l’organisation annuelle d’un colloque avec l’Arnu : Association Rapprochement Notariat-Université).

Lire plus

Objectifs

La première finalité du Master droit notarial est professionnelle, les enseignements étant organisés pour préparer à l’exercice de professions précisément ciblées : les métiers du Notariat.
Ce ciblage pointu permet à la fois :
- de constituer une maquette d’enseignements adaptée aux besoins de la profession
- de recruter des étudiants animés par une forte motivation et ayant une vision réaliste des professions auxquelles ils se destinent (vision  généralement élaborée grâce à des stages antérieurs, ce point faisant partie des critères de sélection).

Parallèlement, cette formation porte des ambitions scientifiques. Cela se traduit par l’organisation de conférences périodiques, ouvertes à aux étudiants et aux professionnels du secteur concerné et surtout par la tenue d’un colloque annuel, co-organisé avec une association professionnelle qui aiguille notamment le choix du thème vers des considérations pratiques. Les quatre éditions précédentes de cette manifestation ont fait l’objet de publications nationales.
Cet aspect permet de soutenir la motivation et la cohésion des étudiants (qui participent scientifiquement à cette manifestation) et de donner une renommée nationale à leur diplôme.

Lire plus

Savoir faire et compétences

Le titulaire du Master Droit Notarial de l’Université Montpellier peut exercer les activités suivantes :

- il prépare les actes relatifs aux régimes matrimoniaux, aux successions et aux opérations immobilières.
- il reçoit les clients pour la signature des actes.
- il apprécie les conséquences civiles et fiscales des opérations financières sur le patrimoine des clients et optimise ces conséquences.
- il prépare l’aspect juridique des opérations de promotion et de commercialisation immobilière.
- il explique à la clientèle les diagnostics techniques réalisés sur les biens immobiliers.
- il vérifie les droits et les pouvoirs des propriétaires sur les biens (pour s’assurer qu’ils ont le droit de les louer ou de les vendre).
- il met en place les contrats de locations.

A terme
- il gère une entreprise notariale (gestion du personnel, des fournisseurs, des charges et de la comptabilité).

Lire plus

Organisation

Contrôle des connaissances

  • ARTICLE 1

Les examens comportent des épreuves terminales et de contrôle continu.
Les connaissances sont évaluées :
- par un contrôle continu pour les travaux dirigés et les langues vivantes
- par un examen terminal, écrit ou oral à la fin de chaque semestre pour les autres matières.

  • ARTICLE 2

Le contrôle continu s’effectue lors des séances d’enseignement de travaux dirigés et de langues vivantes. Les notes sont attribuées par le professeur titulaire de l’enseignement, après consultation de l’équipe pédagogique.
Toute note de contrôle continu est composée d’au moins deux notes.
Seuls peuvent se présenter à l’examen les étudiants ayant eu une assiduité satisfaisante aux séances de travaux dirigés.
Cette assiduité est vérifiée par les chargés de travaux dirigés, sous la responsabilité de l’enseignant titulaire du cours.
Un régime de travaux dirigés par correspondance est organisé au bénéfice des étudiants engagés dans la vie active, des étudiants chargés de famille, des étudiants engagés dans plusieurs cursus (sauf DU), des étudiants en situation de handicap, des sportifs de haut niveau et des étudiants détenus.
Les étudiants concernés doivent déposer une demande motivée et accompagnée des justificatifs correspondants auprès du service de la scolarité avant le début des travaux dirigés.
Les étudiants en situation de handicap peuvent bénéficier, sur décision du Président de l’Université, d’aménagements concernant les modalités de contrôle des connaissances. La demande doit être déposée en tout début d’année universitaire auprès du Service Commun de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé de l’Université (SCMPPS)

  • ARTICLE 3

L’examen terminal donne lieu à deux sessions d’examen par an, selon le calendrier suivant :
- La première session a lieu à la fin de chaque semestre d’enseignement :
- Décembre-janvier pour le semestre 7
- Avril-mai pour le semestre 8
- La seconde session du contrôle des connaissances se déroule au plus tard au mois de juin pour les enseignements du semestre 7 et au plus tard au mois de juillet pour les enseignements du semestre 8. Les secondes sessions ne peuvent intervenir avant un délai d’une semaine calendaire à compter de l’affichage des résultats de la session qui les précède.

  • ARTICLE 4

Dans les matières donnant lieu à travaux dirigés, la durée des épreuves est identique pour les deux sessions
Les épreuves écrites des matières donnant lieu à travaux dirigés peuvent avoir, au choix du professeur responsable, un caractère pratique ou un caractère théorique. Si l’épreuve a un caractère pratique, un seul sujet est proposé aux candidats. Si l’épreuve a un caractère théorique, elle comporte deux sujets au choix. Dans tous les cas, l’épreuve a une durée de principe de trois heures. Exceptionnellement, cette durée peut être réduite, sous la responsabilité de l’enseignant, à deux heures.
Les épreuves des matières ne donnant pas lieu à travaux dirigés ont un caractère théorique et peuvent faire l’objet d’une épreuve écrite d’1h30 ou d’une épreuve orale, au choix de l’enseignant responsable, choix précisé dans les délais fixés par le Service de la scolarité. Les épreuves ne donnant pas lieu à travaux dirigés et dont les effectifs sont inférieurs à 30 étudiants devront obligatoirement faire l’objet d’une interrogation orale.
Les épreuves écrites terminales sont anonymes.
L’étudiant a le droit de consulter ses copies.

Les enseignants peuvent organiser, dans les 15 jours de l’affichage des délibérations, une consultation des copies avec correction éventuelle des sujets. En toute hypothèse, l’étudiant peut, sur demande écrite, venir consulter sa copie auprès du service de scolarité, aux dates et heure fixées par le responsable de ce service.

  • ARTICLE 5

Le contrôle des connaissances est organisé dans le cadre des unités d’enseignement (UE).
Dans les unités d’enseignement avec TD, le cours est noté sur 40 (coefficient 2), le TD sur 20 (coefficient 1).
Dans les unités d’enseignement sans TD, le cours est noté sur 30 (coefficient 1,5).
Toute unité d’enseignement est définitivement acquise et capitalisable dès lors que l’étudiant y a obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 10/20, soit :
- Dans chacun des enseignements qui la composent
- Par une compensation à l’intérieur de l’unité des différents enseignements affectés de leur
coefficient.
Les épreuves de contrôle continu ne donnent pas lieu à une seconde session. Les notes de contrôle continu acquises lors de la première session sont donc reportées pour la seconde session.
Dans les UE qui ne sont pas validées, les étudiants conservent pour la seconde session de l’examen terminal, le bénéfice des notes égales ou supérieures à la moyenne.

 

  • ARTICLE 6

Le semestre est définitivement acquis dès lors que l’étudiant a obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 10 sur 20 soit :
- Dans chacune des unités d’enseignement
- Par une compensation entre les différentes unités d’enseignement de ce même semestre affectées de leur coefficient, ce coefficient étant égal à la somme des coefficients de cette UE.
L’année de Master 1 est définitivement acquise dès lors que l’étudiant a obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 10 sur 20 soit :
- Dans chacun des deux semestres
- Par une compensation entre ces deux semestres

  • ARTICLE 7

En cas de redoublement, les étudiants conservent le bénéfice des unités d’enseignement ou des éléments d’unités pour lesquels ils ont obtenu une note supérieure ou égale à la moyenne sauf renonciation expresse et par écrit de leur part au moment de l’inscription.

  • ARTICLE 8

Les jurys et les présidents de jurys sont souverains et sont seuls à pouvoir accorder les « points jury ».
On ne peut revenir sur une délibération que dans le cas d’une erreur matérielle flagrante.
L’étudiant(e) qui constaterait une erreur de ce type devra adresser un courrier, dans un délai de rigueur de trois semaines à partir de l’affichage des résultats, au Vice-doyen chargé de la scolarité qui réunira une commission composée du Doyen, du Responsable de la Division des études et de lui-même.
Cette commission examinera la demande et le président du jury, le cas échéant, demandera au service de la scolarité de rectifier la note.

  • ARTICLE 9

Les mentions à l’examen sont déterminées comme suit :
PASSABLE quand le candidat a obtenu sur le total général des unités d’enseignement une moyenne au moins égale à 10 et inférieure à 12 ;
ASSEZ BIEN quand le candidat a obtenu une moyenne au moins égale à 12 et inférieure à 14 ;
BIEN quand le candidat a obtenu une moyenne au moins égale à 14 et inférieure à 16 ;
TRÈS BIEN quand le candidat a obtenu une moyenne au moins égale à 16

Lire plus

Programme

Sélectionnez un programme

Master 1 Droit Notarial

SEMESTRE 1

> COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES FONDAMENTALES
UE Droit civil : Régimes matrimoniaux (33h CM + 15h TD) 5C+2C
UE Droit fiscal général (33h CM + 15h TD) 5C+2C
UE Droit de l’urbanisme (33h CM + 15h TD) 5C+2C

> COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES COMPLÉMENTAIRES
UE Droit civil : Sûretés (33h CM) 3C
UE Droit international privé (33h CM) 3C
UE Histoire du droit patrimonial (33h CM) 2C

> COMPÉTENCES LINGUISTIQUES  
UE Langue (8h CM + 12h TD) 1C

  

SEMESTRE 2

> COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES FONDAMENTALES
UE Droit civil : Successions (33h CM + 15h TD) 5C+2C
UE Droit fiscal du patrimoine et des affaires (33h CM + 15h TD) 5C+2C
UE Droit des procédures collectives (33h CM + 15h TD) 5C+2C

> COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES COMPLÉMENTAIRES
UE Droit rural (33h CM) 3C
UE Droit de la copropriété (33h CM) 3C
UE Droit de la promotion immobilière (33h CM) 3C

> COMPÉTENCES PRÉ PROFESSIONNELLES
Stage (facultatif)

Master 2 Droit Notarial

SEMESTRE 3

> COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES
UE Droit des obligations (24h CM) 2C
UE Droit patrimonial de la famille (12h CM + 47h TD) 5C
UE Droit international privé (30h CM) 5C
UE Droit des sûretés et de la publicité foncière (27h CM) 4C
UE Fiscalité du patrimoine immobilier (27h CM) 5C

> COMPÉTENCES PRÉ PROFESSIONNELLES 
UE Travaux personnels, stages, défis et concours 5C
Ou
UE Travaux personnels, stages, défis et concours (3C)
+ Engagement étudiant (2C)
UE Travaux dirigés et conférences professionnelles  (6h CM + 124h TD) 4C

> COMPÉTENCES LINGUISTIQUES  
UE Langue : Anglais notarial (18h TD) 3C

 

SEMESTRE 4

 > COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES
UE Droit des biens et de l’immobilier (35h CM + 24h TD) 6C
UE Droit des personnes et notariat (9h CM + 6h TD) 6 C
UE Technique contractuelle (30h CM) 5C
UE Fiscalité du patrimoine privé (18h CM + 12h TD) 10C

Admission

Conditions d'accès

Et après

Poursuite d'études

Diplôme supérieur du Notariat

Lire plus

Insertion professionnelle

Le titulaire du Master 2 Droit Notarial sera le plus souvent amené à exercer dans le secteur juridique, toutefois il pourra également exercer ses compétences dans les secteurs financier et immobilier.
Il peut exercer les métiers suivants :
- clerc de notaire
- à terme notaire diplômé et notaire salarié
- titulaire d’un office notarial (fonction subordonnée à l’acquisition de cette charge ou à l’attribution d’une création d’office notarial par concours)
- gestionnaire de patrimoine au sein d’un service bancaire spécialisé
- gestionnaire de patrimoine au sein d’un service d’assurance spécialisé
-juriste dans une entreprise de promotion immobilière ou dans une agence  immobilière
- responsable d’exploitation en assurance

Lire plus