Droit - Science politique

MASTER DROIT PENAL ET SCIENCES CRIMINELLES

Droit pénal et sciences criminelles
  • Niveau d'étude visé

    BAC +5

  • ECTS

    120 crédits

  • Durée

    2 ans

  • Composante

    Faculté Droit et Science politique

  • Langue(s) d'enseignement

    Français

Présentation

  • Responsable pédagogique : Marie-Christine Sordino

La Mention Droit pénal et sciences criminelles constitue la formation idéale pour les étudiants souhaitant exercer toutes les professions du droit pénal et des sciences criminelles.

La structuration de l’ensemble des deux niveaux est pensée de manière à conduire l’étudiant à une spécialisation progressive dans les différents secteurs du droit pénal et des sciences criminelles. Les enseignements spécifiques du Master 1 abordent les disciplines essentielles du droit pénal et des sciences criminelles, qui font partie des  programmes de révision des principaux examens et concours juridiques. Ainsi, sont abordés en Master 1 des cours de procédure pénale, de droit international pénal, de droit pénal spécial, de droit pénal des affaires, de droit de la sanction pénale et de criminologie.

L’enseignement de ces disciplines trouve un approfondissement dans les parcours de Masters 2, tant en ce qui concerne la recherche, que la formation pratique et pré-professionnelle destinée à permettre à l’étudiant d’entrer de manière directe au sein du marché de l’emploi.

Lire plus

Objectifs

L’objectif principal de la Mention Droit pénal et sciences criminelles est de préparer les étudiants à tous les métiers du droit pénal et des sciences criminelles.

Elle est ainsi recommandée pour l’étudiant désirant devenir magistrat, avocat, officier de police et de gendarmerie, directeur d’un établissement pénitentiaire, conseiller d’insertion et de probation, douanier, Compliance officer, salarié auprès d’une entreprise privée dans le secteur « juridique » ou « contentieux », salarié auprès d’organismes tels que TRACFIN ou s’il souhaite passer les grands concours de la fonction publique et repose sur des enseignements à la fois théoriques et pratiques accompagnés de stages (parcours à finalité professionnelle).

Elle est également recommandée lorsque l’étudiant souhaite se destiner à la carrière d’enseignant-chercheur, ou de chercheur au CNRS, grâce à la préparation à la recherche et par la recherche en droit pénal et sciences criminelles (parcours à finalité recherche).

Lire plus

Savoir faire et compétences

Grâce à la formation suivie dans le cadre de la Mention Droit pénal et sciences criminelles, l’étudiant sera capable de :

- maîtriser l’ensemble des disciplines relevant du droit pénal et des sciences criminelles

- construire un raisonnement juridique

- maîtriser la rédaction d’un sujet de synthèse juridique

- maîtriser la prise de parole à l’oral sur un sujet juridique

Lire plus

Organisation

Ouvert en alternance

Cet enseignement est ouvert en alternance.

Programme

Le parcours de Master 1 de la Mention Droit pénal et sciences criminelles est conçu comme devant naturellement conduire au choix de l’un des parcours proposés en Master 2.

L’articulation entre les deux années de Master 1 et de Master 2 est construite de manière logique et cohérente, car les disciplines faisant l’objet d’un enseignement prévu dans le cadre du Master 1 préparent à une plus forte spécialisation dans le cadre de chaque parcours. 

Le champ couvert par le droit pénal et les sciences criminelles appelle des formations spécialisées, construites autour de projets pédagogiques et de finalités distincts, selon que l’étudiant se destine à la recherche ou à l’entrée directe dans la vie professionnelle, au besoin en passant un examen ou un concours d’entrée.

 

Lire plus

Sélectionnez un programme

Master Droit pénal et pratiques pénales

Le parcours Pratiques pénales a pour objectif de favoriser l’approfondissement des connaissances dans le champ complet de la matière pénale, de manière concrète, transversale et pluridisciplinaire. Les pratiques en vigueur dans tous les domaines de la vie économique, sociale, culturelle, familiale, sont envisagées du point de vue de la répression pénale, dans une perspective transversale. Ceci permet d’inclure l’approfondissement de toutes les disciplines relevant du droit pénal général, de la procédure pénale et du droit pénal spécial, qui n’ont jamais fait l’objet d’enseignements dans le cadre du cursus antérieur ou d’aller plus loin dans des matières qui ont déjà fait l’objet d’une initiation.

La confrontation à un programme construit de manière pluridisciplinaire et transversale, alliant le droit public au droit privé, avec une dimension comparatiste et internationale, est un atout considérable afin d’aider les étudiants à intégrer le marché de l’emploi. Tous les mouvements auxquels est soumis le droit pénal sont ainsi saisis et retransmis aux étudiants : le programme du parcours montre notamment la  dématérialisation et la prise en compte des nouvelles technologies et de l’Internet par la matière pénale.

Par l’étude de dossiers praticiens animée par des professionnels, les étudiants sont confrontés à des jeux de rôle, de mise en situation. Ceci est très utile afin de les préparer à des concours ou à leur entrée directe dans le monde professionnel.

En ce sens, le parcours constitue une véritable école professionnelle du droit pénal et des sciences criminelles.

Le parcours est adossé à l’Equipe de droit pénal de Montpellier (EDPM), qui est une équipe de recherche reconnue en droit pénal et sciences criminelles.

Voir la page complète de ce parcours

Admission

Public cible

L’entrée en Master 1 de la Mention Droit pénal et sciences criminelles s’adresse, en formation initiale, à des étudiants ayant obtenu une licence de droit privé ou de droit public ou un diplôme jugé équivalent. Elle est également ouverte à la formation continue où elle peut, alors, constituer une spécialisation.

Les critères de recrutement entre le Master 1 et le Master 2 sont l'étude du dossier qui est systématique et, le plus souvent, en plus de l'étude du dossier, des entretiens et tests de motivation (mais qui ne sont pas systématiques).

Lire plus

Pré-requis nécessaires

Licence de droit privé ou de droit public ou diplôme équivalent, en formation initiale ; ouverture à la formation continue.

Lire plus

Et après

Poursuite d'études

L’étudiant peut continuer ses études en intégrant des préparations en vue de passer des concours relatifs aux métiers du droit pénal : par exemples, Prépa–ENM, Prépa-ENA, Prépa en vue de l’obtention de l’examen d’entrée au CRFPA, Préparation aux concours des métiers du droit pénal organisée par l’Equipe de droit pénal de Montpellier (Direction, Mr. Olivier Sautel, MCF-HDR, Equipe de droit pénal de Montpellier ; Directeur des études, Mr Eloi Clément, MCF, Equipe de droit pénal de Montpellier ).

L’étudiant peut également continuer ses études en suivant le Diplôme Universitaire de Sciences criminelles proposé par l’Equipe de droit pénal de Montpellier (EDPM- Direction Mr. Olivier Sautel).

L'obtention de la Mention Droit pénal et sciences criminelles permet au diplômé de s'inscrire en thèse de doctorat.

Lire plus

Insertion professionnelle

Les débouchés professionnels de la Mention Droit pénal et sciences criminelles sont :

Magistrat (ordre judiciaire et administratif)

Avocat

Greffier

Concours de la police

Concours de la gendarmerie

Concours des douanes

Concours des impôts

Concours de la fonction publique

Concours de l’administration pénitentiaire

Concours de la protection judiciaire de la jeunesse

Juriste d’entreprise ou dirigeant d’entreprise

Compliance officer

Salarié auprès d’organismes tels que TRACFIN, auprès d’établissements bancaires

Enseignant-chercheur à l’Université

Chercheur au CNRS

Lire plus