LICENCE PROFESSIONNELLE BIOLOGIE ANALYTIQUE ET EXPERIMENTALE

Vous êtes ici :

LICENCE PROFESSIONNELLE BIOLOGIE ANALYTIQUE ET EXPERIMENTALE

Résumé

Composante
Domaine
    Sciences, Technologies, Santé
Type de diplôme
    Licence professionnelle
ECTS
    180 crédits ECTS
Modalité de formation
  • Formation continue
  • Formation en apprentissage
  • Formation en contrat de professionnalisation
  • Formation initiale
  • Formation professionnelle continue (SFC)
Contact(s) administratif(s)

    Secrétariat Département Génie Biologie (iutms-gb @ umontpellier.fr)

    Téléphone : 04.99.58.50.82

A télécharger

Plaquette de Formation LP BAE (867 Ko)

Présentation

Présentation

Le séquençage intégral de centaines de génomes et l’accroissement des données haut débit sont à l’origine de nouvelles applications en santé humaine et animale.  Cette licence est une réponse à ces révolutions technologiques et offre une formation appropriée aux nouveaux métiers de la biologie.

La licence professionnelle BAE dispensée à l'IUT de Montpellier-Sète permet à l'étudiant de suivre un parcours libellé "Pharmacogénomique et diagnostic moléculaire"

La formation propose un enseignement pratique aux méthodes de séquençage haut débit grâce à l’acquisition d’équipement spécifique.Grâce à l’intégration de cours théoriques et pratiques, au projet tuteuré et au stage en entreprise, les diplômés vont développer leurs capacités d’autonomie, responsabilité et rigueur leur permettant d’intégrer rapidement le monde professionnel. Un comité de pilotage et de perfectionnement constitué par des universitaires et des professionnels veille à l’adaptation du contenu de la formation aux attentes du monde médical,vétérinaire et industriel.

Objectifs

Cette licence a pour objectif de former les étudiants aux nouvelles méthodes issues des technologies « omiques » (génomique structurale et fonctionnelle, protéomique, metabolomique…). L’originalité du projet pédagogique est d’assurer une double compétence en génomique/biologie moléculaire et en expérimentation animale
(habilitation de niveau II) tout en préservant la connaissance des technologies de référence dans l’analyse du vivant.

Savoir faire et compétences

A l'issue de la formation, le candidat sera capable de :

• Connaitre et maîtriser les techniques et les appareillages utilisés en biologie moléculaire et en biochimie des protéines.
• Appliquer des procédures d’expérimentation animale et
suivre des expériences selon la réglementation européenne de
2013.
• Savoir mettre en œuvre un protocole expérimental depuis sa
conception jusqu’à l’analyse critique et la validation des résultats
• Savoir consulter les ressources bibliographiques (bases de données,
articles…).
• Analyser divers types de documents en français et en anglais (protocoles, articles) puis en faire la synthèse.
• Organiser son travail personnel et savoir travailler de façon autonome
ou en équipe.
• Savoir communiquer ses résultats (exposé oral, poster, rapport ecrit).

Contenu

Contenu de la formation

La formation est accessible de manière classique ou en en alternance.

L'alternance est dispensée dans le cadre contrats d'apprentissage ou de contrats de professionnalisation.

La formation continue concerne également les reprises d'étude ou VAE.

Stages, projets tutorés

Formation initiale classique : Stage de 16 semaines et projet tuteuré de 150h. Formation par alternance : 15 semaines en Centre et 37 semaines en entreprise au total, avec un rythme d’alternance de 5 semaines en Centre et de 3 à 4 semaines en entreprise de septembre à mi-février, puis à temps complet en entreprise.

Exemples d’entreprises accueillant des stagiaires

• Laboratoires de recherche publics (CHU, CNRS, INRA, INSERM, Universités).• EPST (CEA, CIRAD, IRD, IFREMER).

• Laboratoires pharmaceutiques et entreprises de biotechnologie (Deinove, IDvet, Histalim, Pierre Fabre, Sanofi, Acobiom...).

Exemples de projets et missions réalisés en entreprise

• Culture cellulaire : Bonnes pratiques et applications dans les bio essais.

• Pharmacologie : Sécurité du médicament et développement de modèles animaux.

• Toxicologie.

• Biotechnologie : Surexpression d’enzymes permettant la production de composés chimiques à partir de biomasse (chimie verte).

• Biologie moléculaire.

•Méthodes de diagnostic en santé humaine (Proteomique, Séquençage haut-débit, Bioinformatique).

Et après ?

Insertion professionnelle

Enquête menée après l’obtention du diplôme :

• À 6 mois, 66% des diplômés ont trouvé un emploi

• À 18 mois, 93% des diplômés exercent une activité professionnelle.

• Débouchés dans les secteurs d’activité suivants : Pharmacologie, Analyse biologique, sociétés de biotechnologie dans le secteur de la Santé et de l’Environnement, laboratoires pharmaceutiques et entreprises de biotechnologie.

Résultats d’enquêtes d'Insertion

Lien vers le SCUIO-IP

+ d'infos

Responsable(s)

Alessandra Occhialini