Économie publique et environnement

  • ECTS

    120 crédits

  • Durée

    2 ans

  • Structure de formation

    Faculté d'économie

  • Langue(s) d'enseignement

    Français

Présentation

Les problèmes environnementaux tels que la pollution et le changement climatique sont actuellement au centre du débat économique et politique au niveau national et international. Les gouvernements et instances supranationales conçoivent des politiques publiques visant à atténuer les effets négatifs des activités humaines et choix industriels, tels que des systèmes de taxes ou la création de marchés de droits à polluer. Les entreprises (nationales comme multinationales) mettent en place des stratégies industrielles et commerciales « vertes » tels que l'étiquetage des produits, des investissements dans des technologies plus propres ou socialement responsables afin d’améliorer leur compétitivité tout en répondant à une demande sociale en matière environnementale des citoyens dans les différents pays.

Lire plus

Objectifs

La formation a pour objectif de former des économistes spécialistes de l’économie et des politiques publiques appliquées aux problèmes environnementaux.

Lire plus

Savoir faire et compétences

Il s’agit au premier semestre de permettre aux étudiants d’acquérir des bases théoriques et méthodologiques en économie publique ainsi que des méthodes et techniques quantitatives d’évaluation des politiques publiques. Les cours du semestre 1 sont communs avec un ou plusieurs autres parcours du Master Économie. Les cours du semestre 2 consistent à acquérir des connaissances spécifiques en économie publique appliquée à la question des dommages environnementaux et du changement climatique.

A la suite des enseignements (à partir de mars), les étudiants pourront toujours choisir de faire un stage (3 à 6 mois) en entreprise, institut d’étude ou de recherche ou de rédiger un mémoire de recherche sous la direction d’un chercheur ou enseignant-chercheur.

La formation doit permettre de fournir aux étudiants des compétences pour évaluer, analyser et recommander des politiques et stratégies économiques pour s'attaquer aux problèmes environnementaux globaux ainsi qu’à leurs conséquences locales, tant dans le secteur public que dans le secteur privé.

Lire plus

Programme

Voir Modalités de contrôle des connaissances

Lire plus

Admission

Conditions d'accès

Vous souhaitez intégrer ce Master ?

  • E-Candidat : vous devez remplir un dossier E-Candidat si vous êtes, soit :

- Déjà inscrit dans l’enseignement supérieur français ou européen quelque soit votre nationalité,

- Ressortissant de l’Union Européenne quelque soit le pays dans lequel vous résidez,

- Étudiant international, résidant en France ou n’ayant pas de centre d’études en France dans votre pays d’origine.

  • Centre des études en France (CEF)

- Vous êtes un étudiant international résidant dans l’un des 46 pays suivants, vous devez OBLIGATOIREMENT vous adresser à l’ambassade de France aucune autre candidature ne sera acceptée.

+ d'informations sur notre site Internet :

Candidature / Admission / Inscription

Lire plus

Et après

Poursuites d'études

Ce parcours, même s’il a plutôt une « orientation recherche », a donc une double vocation : il doit permettre d’intégrer le milieu professionnel directement après le M2 ou de poursuivre les études (doctorat) afin d’exercer un métier en enseignement, recherche et développement. 

Lire plus

Insertion professionnelle

Pour ceux qui désireront rentrer sur le marché du travail à l’issue du Master, ils pourront prétendre à des postes de chargés d’études et de mission ou d’experts spécialistes des questions d’économie et politiques publiques appliquées aux questions environnementales, que cela soit au sein des directions stratégiques de développement durable des grandes entreprises, dans des ONG, ou dans des administrations publiques ou parapubliques, nationales et internationales. 

Les titulaires du Master pourront aussi se diriger vers des études doctorales en sciences économiques. Leur entrée sur le marché du travail sera alors reportée de trois ou quatre années à l’issue desquelles ils pourront devenir (après concours) : Enseignant-Chercheur, Chercheur dans un grand organisme public de recherche (CNRS, INRA, CIRAD,..), Chercheur dans les grandes organisations internationales (Banque Mondiale, IMF, OCDE …). 

Lire plus