• ECTS

    120 crédits

  • Structure de formation

    Faculté des Sciences, Faculté de pharmacie

Présentation

Savoir faire et compétences

Compétences communes à l'ensemble des parcours types de cette formation :
L’interdisciplinarité nécessaire pour aborder les problématiques liées à l’eau est assurée par un socle commun de 15 ECTS au premier semestre: hydrologie, hydrogéologie, hydrochimie, économie, sociologie, droit, économie, gestion, aménagement, politique, agronomie, écotoxicologie…
L’objectif est de donner un socle de connaissances et de compétences à tous les étudiants, mais aussi de faire ressortir les questions scientifiques majeures associées à chaque parcours.
Des unités d’enseignement transversales, orientées vers la professionnalisation à caractère thématique (eau) mais non disciplinaires, proposent des enseignements communs à tous les parcours tout au long de la formation, dont les enseignements d’anglais.
Elles représentent de 20 ECTS à 25 ECTS selon les parcours et l’orientation Pro ou Recherche des cursus.
Un renforcement des compétences en recherche scientifique (démarche scientifique, construction d’un projet recherche, préparation aux concours des écoles doctorales et autres ….) est mis en oeuvre pour les étudiants souhaitant poursuivre en recherche (thèse de doctorat). Un renforcement des compétences en gestion et management de projet est réalisé pour les étudiants ayant une orientation professionnelle.

Lire plus

Programme

Sélectionnez un programme

Eau et Agriculture (EA)

Le master Eau et Agriculture est un parcours du master Sciences de l’Eau. 

Il propose une formation scientifique pluridisciplinaire dédiée aux enjeux de gestion de l’eau en lien avec les activités agricoles au Nord comme au Sud. L’agriculture représente 70% des prélèvements d’eau douce dans le Monde. Les pollutions d’origine agricole, principalement diffuses, sont à l’origine de dégradations de long terme de la qualité de l’eau. Les enjeux liés à l’agriculture sont donc multiples tant pour les milieux que pour les usages : quantitatifs, qualitatifs, multi-acteurs et multi-échelles. 

Dans le contexte du changement global - notamment changement climatique, érosion de la biodiversité, croissance des besoins alimentaires -, la mise en œuvre de pratiques plus respectueuses de l’environnement (eau, sol, biodiversité...), la recherche de ressources non conventionnelles grâce à la réutilisation des eaux usées traitées par exemple, l’adaptation des systèmes de cultures sont d’autant de pistes d’actions possibles.

Elles nécessitent de former des cadres de haut niveau sur ces questions, avec une maîtrise des processus, des outils et méthodes spécifiques aux agro-hydrosystèmes. 

Voir la page complète de ce parcours

Contaminants, Eau et Santé (CES)

Le parcours Contaminants Eau Santé permet d’acquérir les compétences nécessaires à la caractérisation de la qualité de l’eau et notamment les techniques mises en œuvre pour assurer la surveillance des contaminants, les moyens d’évaluation de leur impact sur la qualité de la ressource en eau et les risques sanitaires et environnementaux associés. Ce parcours est ouvert à l’alternance (apprentissage et contrat de professionnalisation) en M1 et/ou M2.

Voir la page complète de ce parcours

Eau et LIttoral (EL)

Le master Eau Littoral est un parcours du master Sciences de l’Eau.

Il propose une formation pluridisciplinaire théorique et pratique sur l’aménagement, la gestion et la protection des espaces littoraux et maritimes. Elle se base sur des enseignements de sciences, de droit, de géographie et d'économie.

Voir la page complète de ce parcours

Eau-Ressource (ER)

Le parcours Eau-Ressource (ER) forme les étudiant.e.s à l’évaluation, la protection et la gestion des ressources en eau de surface et souterraine sous contrainte de changements globaux et de modifications sensibles de notre environnement.

Ce parcours offre un enseignement pluridisciplinaire, scientifique et appliqué, notamment en hydrologie et hydrogéologie, avec la possibilité pour les étudiant.e.s de se spécialiser vers l’un ou l’autre de ces grands domaines.

Près de la moitié des enseignements correspond à des mises en pratique sur le terrain, en salle expérimentale ou sur ordinateurs, par petits groupes, permettant ainsi un enseignement de proximité. Les enseignements spécialisés vont de l’acquisition de données in situ jusqu’à leur analyse, leur interprétation et leur modélisation. Ces enseignements font également intervenir des professionnel.le.s du secteur Public (Agences de l’Eau, Syndicats Mixtes, Communauté de communes, métropoles) ou Privé (TPE, PME, grands groupes...) mais également du secteur de la Recherche (Université, IRD, CNRS...).

Ce parcours est ouvert à l’alternance via un contrat d’apprentissage (CFA, cfa@ensuplr.fr) ou un contrat de professionnalisation (SFC UM, sfc@umontpellier.fr).

Il offre également des opportunités de mobilités et de double-diplômes (Université du Québec à Montréal, Université de Barcelone, École d’Ingénieur des Mines d’Alès).

Voir la page complète de ce parcours